Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de hopla
  • Le blog de hopla
  • : Hopla ? Os plat. Au plat. O plats. Hop là ... je ne sais pas encore. Le saura t-on un jour ? En attendant bonne visite ...
  • Contact
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 10:04

google

 

Taxer Google pour sauver l'info ?

Quel foutage de gueule !

La presse Française monte au créneau, se sentant flouée par l'indexation non rémunérée de ses contenus en ligne. 

Les journaleux pourraient avant de baver se demander ce qu'il en serait de leur audience et donc de leurs revenus publicitaires sans ce moteur de recherche.

Eric Schmidt, le patron de Google, dit rediriger près de 4 milliards de clics par mois vers les sites d'actualité hexagonaux. Si le chiffre est bien sûr invérifiable il n'en reste pas moins que chaque jour des millions de visiteurs utilisent Google Actualité comme point départ pour aller prendre des nouvelles d'ici et d'ailleurs.

A préciser que Google redirige d'un seul clic le visiteur vers le site initial.

Histoire de faire montre d'un peu de cohérence, pourquoi ne pas s'en prendre à Yahoo Actualités qui lui ne se contente pas d'un titre et d'une ligne d'introduction avant de renvoyer le visiteur vers le site du journal mais pompe littéralement les trois quart des articles au second clic dans une de ses propres page ? Comme dans la plupart des cas il n'y a pas de quart restant il n'y a aucune raison raison d'aller sur le site d'origine. Si cela n'est pas du vol à l'étalage alors mes amis qu'est-ce du vol à l'étalage ?

 

La presse écrite est en crise ne cessent-ils de pleurer. Bienvenue au club !

Le monde change c'est tout. 

 

Chaque matin je m'en vais m'aérer les neurones du côté de la place de la république.

Là a été installé, comme dans de nombreux autres points de Strasbourg, un petit kiosque à ciel ouvert ou se trouvent bien rangées les piles de gratuits distribués dans notre ville, 20 minutes, Métro et Direct Matin.

De quoi déjà s'occuper un petit moment sans bourse déliée et avoir une vague idée de ce qui a pu se passer la veille en France et ailleurs.

Mais si toutefois  je n'en avais pas assez je peux encore pousser un peu plus loin et aller m'en jeter un petit à la Taverne Française ou je trouverai bien obligeamment à ma disposition Libération, Le monde, Les DNA et l'Equipe.

La Taverne est un lieu très fréquenté. Par combien de centaines mains passent gratuitement et quotidiennement ces canards ?

Si ces pignoufs veulent bien être cohérents il faut alors et aussi taxer la Taverne et tous les troquets de France et de Navarre qui offrent chaque jour à leurs clients la lecture de journaux ou de magazines. 

Et que ces lieux ne tirent pas de revenus de ce service est un mauvais argument. Je connais nombre de gens qui choisissent la Tavernes et quelques autre troquets parce qu'ils offrent justement ce petit service.

Il ne faudra bien sûr pas oublier non plus dans cette chasse aux taxes les salles d'attentes de toubibs ou encore les coiffeurs.

Et que dire des bibliothèques ? Même si là il y a contrepartie financière cela ne couvre certainement pas le manque à gagner. D'autant que concernant ces lieux nul besoin d'être inscrit pour s'installer confortablement et se goinfrer gratos des journées entières.


Disons maintenant que je n'ai que ça affaire et qu'après la lecture des gratuits et des titres mis à ma disposition par la Taverne je ne suis toujours pas rassasié d'actualité.

Pourquoi en rentrant chez moi ne pas allumer la télé ? Depuis l'avènement de la TNT et la mise à disposition de ses 12 milliards de chaines l'actualité est en continu, H24 et 365 jours par an.

Que l'on me donne une seule bonne raison d'aller acheter un canard pour me tenir au courant des vicissitude de notre monde.

 

Certainement la presse écrite est-elle en crise. Comment ne le serait-elle pas ?

Le monde change. Simplement. Et à dire vrai ce n'est pas vraiment nouveau. Même qu'il l'a toujours fait.

Pourquoi ne pas s'adapter et se montrer créatif plutôt que de geindre et de toujours chercher prétextes et boucs émissaires ?

 

Ce qui m'énerve chez les éditeurs de presse, de musique, de livres, de films c'est qu'ils sont toujours à pleurer ce qui leur est pris mais ne voient jamais ce qui leur est donné.

Partager cet article

Repost 0
Published by hopla
commenter cet article

commentaires

wydryck 29/10/2012 08:38


le système où tu rentres dedans ou tu boycottes malheureusement comme ton article le stipule le monde bouge pour cela il faudrait peut être bougé nous aussi