Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de hopla
  • Le blog de hopla
  • : Hopla ? Os plat. Au plat. O plats. Hop là ... je ne sais pas encore. Le saura t-on un jour ? En attendant bonne visite ...
  • Contact
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 07:00

couteau-cuisine.jpg

 

Sa première épouse était morte d'un cancer. Une chanceuse mais elle ne saura jamais à quel point.

En 2002 il avait tué la seconde de 73 coups de couteau.

La troisième il y a quelques jours de 66 seulement.

Conclusion, 'faut pas faire chier Robert !

Vous noterez toutefois qu'il  y a du progrès et qu'il a cette fois fait un effort pour ne pas trop s'acharner.

A ce rythme là la douzième ou treizième conjointe mourra à peu près proprement et les proprios n'auront pas à repeindre la cuisine.

 

Après le premier meurtre il avait pris douze ans. La cour d'assise avait reconnu le caractère dépressif du bonhomme suite au décès de sa première femme et conclut au crime passionnel.

Comment peut-on qualifier ainsi un acte d'une telle sauvagerie ? 

La passion peut nous amener à commettre l'irréparable et certainement révéler en chacun de nous une violence insoupçonnée ; elle ne conduit pas cette folie furieuse.

On ne larde pas de 73 coups de surin sa compagne, ou n'importe qui d'autre soit dit en passant, par passion ou dépression.

 

Seulement ni vous ni moi ne pouvons comprendre ces choses car nous ne sommes pas experts psychiatres. Eux seuls bien sûr savent les mystères de l'âme.

Tant et si bien d'ailleurs que l'ami Robert a été relâché après sept ans de cabane pour bonne conduite, sans contrôle judiciaire et sur la foi d'experts convaincus que le risque de récidive était quasiment nul. Pour ces branquignoles le premier pétage de plomb n'a du être qu'anecdotique, un simple coup de sang, un moment d'égarement sans conséquence.

73 coups de lingue ça ne monte pas jusqu'au cerveau d'un psychiatre, c'est comme ça. En comptant 4 ou5 secondes par coup on n'arrive pourtant autour de 5 minutes d'acharnement absolu. C'est terriblement long pour un instant d'égarement.

 

La dernière victime, celle qui aura bénéficié 66 fois de la clairvoyance des expert s’appelait Brigitte. Merci pour elle.

 

Précision : Robert Etienne, le papi serineur, n'est pas à confondre avec Etienne Robert. Quand vous tapez le premier dans Google c'est le second qui apparait en troisième position . Ce dernier est spécialisé dans le découpage et l'emboutissage !!! Quand on vous dit que la réalité dépasse parfois la fiction ce n'est pas du flanc ....

Partager cet article

Repost 0
Published by hopla
commenter cet article

commentaires

Gilren 01/10/2011 12:35



La troisième mourra probablement par l'arsenic. L'amour est dans le pré .



MCB 01/10/2011 07:23



A mon sens, crime et passion ne sont pas dans le même registre du tout. Un agresseur qui ne se fait pas soigner et/ou qui n'éprouve aucun sentiment de culpabilité, est un récidiviste potentiel.
J'ai écrit quelques mots sur le sujet dans mon essai sur la violence: "Quand les mots manquent ... la violence explose." Visible sur le site de l'Harmattan.