Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de hopla
  • Le blog de hopla
  • : Hopla ? Os plat. Au plat. O plats. Hop là ... je ne sais pas encore. Le saura t-on un jour ? En attendant bonne visite ...
  • Contact
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 20:20
pollution.jpg
.
Un coup de projecteur dans l'édition d'Aujourd'hui d'hier (!) sur l'association Robin des Bois qui présente ce mois-ci son second recensement des mini marées noires qui salopent chaque année nos rivières.
Et des manières de saloper une rivière, je ne m'en rendais pas compte, il y en a un paquet. Les accidents, les fuites, les vétustés, les mauvais entretiens, les malveillances, les dégazages. Le trafic routier, l'agriculture, l'industrie, la navigation, les travaux publics, les particuliers comme les entreprises. C'est la grande baignade !
 
Le premier atlas établi par cette association couvrait les années 2004 à 2007 et dénombrait en moyenne 140 pollutions annuelles. La seconde version de ce travail qui va de 2008 à 2010 en recense 643, soit une moyenne par an de 214. Tout augmente ! Je ne note pas cette croissance en pourcentage, c'est pire  !

Peu d'évènements spectaculaires dans cette longue et interminable liste de mini catastrophes de quelques milliers ou dizaines de milliers de litres de pétrole déversés ici et là. Certainement pas en tous cas de quoi mobiliser les médias nationaux ou déclencher un plan Orsec.
Seulement ici et là c'est chez vous, c'est chez moi, c'est en résumé partout quand on regarde la carte qui illustre l'inventaire établi par cette équipe. 
Là par exemple où nous allons nous promener le dimanche avec nos enfants pour leur faire découvrir les joies de la nature.
Là où vous allez pêcher ...
Là où nous allons  nous baigner ou nous tremper les pinceaux une marguerite entre les dents parce qu'en été c'est bien agréable.

Un jour il n'y aura même plus besoin de passer par une station service pour faire le plein. Il suffira d'aller puiser le carbu dans la flotte des rivières ou des océans. Ou d'aller l'acheter chez le poissonnier pour les citadins.

Donc rien à voir dans cet inventaire avec Le Prestige, l'Erika, l'Exxon valdez, l'Amoco cadiz, ou dernièrement les 680 000 tonnes de mazout rejetées par la plateforme Deepwater Horizon et qui a tenu le monde en haleine pendant plus de trois mois à coup de milliers de tonnes éructées chaque jour.
  .
Pour mémoire sur Wikipédia la liste des principaux déversements pétroliers dans le monde depuis 1967.
.
Rien à voir mais quand même !
Selon Christine Bossard de l'association Robin des Bois interrogée par Aujourd'hui " cent litres de pétrole dans un ruisseau peuvent être aussi dévastateurs pour la faune et la flore que des tonnes de brut déversés en mer. Quand 3000 litres de fioul échouent dans une rivière c'est une catastrophe écologique locale pour la faune et la flore. On se retrouve avec des insectes englués, des poissons intoxiqués et la chaine alimentaire contaminée ..."   

Sur le site de l'association cet autre inventaire :
Combien de bergeronnettes des ruisseaux, de fauvettes et de rouge-gorges, de grenouilles et d’écrevisses, de roitelets et de gobe-mouches gris, de martin-pêcheurs et de petits gravelots, de rousseroles effarvates et de graines, d’abeilles et de fleurs, de hérons bihoreaux et de bruants des roseaux, de sarcelles d’hiver et de balbuzards pêcheurs, de libellules et de frayères sur graviers ont été englués, intoxiqués par ces marées noires des quatre saisons ? Nul ne le sait ... 

...et ne le saura sans doute avant longtemps. Quand il n'y en aura plus sans doute.
C'est ce qu'il y a de plus désespérant chez l'humain, ce refus obstiné de voir sa merde l'engloutir chaque jour un peu plus.
J'ai découvert très récemment le film WALL.E. Avec mon fils. Il a pleuré.
Ben tiens !
Et qu'on ne vienne pas me commenter qu'il y a un message d'espoir dans cette histoire en voyant les limaces que nous sommes devenus revenir tous fiérots des milliers d'années après avoir anéanti nous même toute vie sur la planète  la reconquérir en prenant des poses de pionnier d'un Nouveau Monde.
Cela m'énerverait !

Dormons tranquilles terriens nous n'en sommes pas encore là ...

Pour les Autorités il y a même encore beaucoup de marge avant de s'affoler, selon l'article du journal.
Quand un sous préfet, celui du Finistère, estime en découvrant en mars 2010 une nappe de gazole de trois mètres de large s'étendant sur un kilomètre à Port Launay  que "la nature allait faire son œuvre" pour nettoyer ce merdier on peut en effet se faire la remarque que les élus et les autorités se donnent en effet  encore beaucoup de marge avant d'intégrer l'environnement comme préoccupation ... disons vitale.
Cité dans Aujourd'hui

C'est sûr qu'elle va finir par la faire son œuvre Dame Nature.
Nous tsunaminiser une bonne fois pour toutes par exemple !

Mais pour le moment restons en déjà aux fauvettes et libellules
Parce qu'elles le valent bien également.
sur le site www.robindesbois.org/
logo-Associaition-Robin-des-Bois.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by hopla
commenter cet article

commentaires

Gilren 12/03/2011 22:31


L'"Aujourd'hui d'hier" ? Celui de Vendredi donc ! Quoi de plus normal pour Robinson ? Sans vouloir me vanter, je suis très inspiré ce soir !


Géhèm 12/03/2011 09:37


J'ai découvert avec le plus grand intérêt le site Robin des Bois (Edifiant, au passage, le partenariat franco-lybien sur le thon rouge !) et parcouru l'Atlas des marées noires : rien à ajouter à
tes propos. Je les partage sans réserve.
...Juste pour évacuer l'horreur que provoque l'image de l'oiseau mazouté, ne pourrais-tu pas la remplacer par un Sarko goudronné et emplumé ?