Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de hopla
  • Le blog de hopla
  • : Hopla ? Os plat. Au plat. O plats. Hop là ... je ne sais pas encore. Le saura t-on un jour ? En attendant bonne visite ...
  • Contact
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 19:00

travaux Opus 67.jpg

 

OPUS 67, mon propriétaire et bailleur, a entrepris fin septembre pour une durée estimée de 15 mois des travaux dans mon immeuble.

Quinze mois c'est très long quand y pense pour de la rénovation. L'immeuble est certes ancien mais n'est pas non plus classé monument historique ; je n'ai pas entendu dire qu'on allait refaire les moulures à la feuille d'or ou gratter les façades au cure dent.

Mais la réhabilitation de logements anciens il parait qu'ils maitrisent parfaitement chez opus 67. Surtout quand ceux ci sont occupés. Des experts en la matière se sont-ils même vantés.

 

A voir quand même ...

Copie du courrier à OPUS 67 et son conseil d'administration qui partira demain matin :

 

Le 24 décembre 2011
   
Les travaux du 6 rue S. ont débuté fin septembre 2011.
A l'occasion de la réunion des locataires du 27 septembre un certains nombre de déclarations, de promesses et d'engagements ont été pris par vos services. Aucun n'est respecté.

Je vis depuis le 11 octobre les volets clos, bloqués par des échafaudages qui devaient selon l'un ou l'autre des intervenants être enlevés fin décembre. On est loin du compte.

Cela devient psychologiquement très pesant à vivre. Une considération qui fait sourire votre responsable technique et Mr D., du cabinet d'architecture S., en charge des travaux.

Sans compter bien sûr le montant du retour de charges d'électricité que vous ne manquerez pas, d'une façon ou d'une autre, de me facturer.

Vous avez installé depuis plus d'un mois une nouvelle chaudière. Quand celle ci n'est pas en panne, la faute en revenant à la vétusté des radiateurs (!) selon l'entreprise S., ceux-ci, ne pouvant être ni éteints ni réglés, sont parfois tout simplement bouillants.  Je dois la majeure partie du temps ouvrir les fenêtres pour obtenir une température acceptable et ainsi chauffer généreusement l'extérieur.

La mise en place de thermostats est bien sûr prévue. Quand ? Dans un mois, six mois, un an ?

Vos intervenants racontant tout et n'importe quoi depuis le début des travaux on peut tout imaginer. En attendant la vie ici devient littéralement infernale. Oserai-je évoquer les effets délétères sur ma santé à vivre ainsi  continuellement entre chaud et froid ? Mon fils de huit ans présent cette semaine n'a bien sûr pas manqué d'être malade. Un détail pour vous bien évidement  !

Pour ce qui concerne mon appartement votre intervention était prévue pour la mi novembre. Elle a ensuite été reportée au 20 février puis finalement fixée au 12 mars 2012.
On ne semble pas chez Opus être à quelques mois près !
Lors de nos premiers contacts cette intervention a été présentée par Mr D. comme anodine. Quelques meubles à pousser, quelques prises à installer, une simple mise aux normes. Rien de bien méchant en somme.
Puis lors de la réunion des locataires du 27 septembre vous avez annoncé que ces travaux s'étaleraient en fait sur trois semaines. Trois semaines durant lesquelles l'appartement devrait être tenu à votre disposition. Rien de moins !


Seulement j'ai pu constater dans l'appartement en face de chez moi dans lequel vous êtes intervenu ces jours derniers l'exacte mesure de ce que vous comptiez faire et surtout la manière dont vous vous y preniez.


travauxOpus-1J'ai aussi pu me rendre compte de la façon dont vous traitiez les locataires dans le logement du troisième étage de l'autre aile du bâtiment et le véritable enfer que vous faisiez vivre à la locatrice et ses trois enfants dont l'un est handicapé.

Elle était hier matin au bord de la crise de nerfs et en larmes, n'en pouvant plus de ces semaines de travaux qui n'en finissent pas et de l'impossibilité d'offrir un Noël décent à ses enfants. L'échéance était fixée pour elle au 9 décembre !!

A regarder l'état actuel de son logement elle n'a pas fini de souffrir. Je suis monté chez elle et cela frise en effet l'indécence, pour rester poli.


Avec les retards il faut aussi compter les malfaçons. Vous avez par exemple le 22 décembre passé la journée à installer une nouvelle porte d'entrée  qui s'avère ne pas être aux normes et qu'il faut donc remplacer.

Sa cuisine a également été refaite avec un tel soin qu'il faut de nouveau entièrement tout reprendre, chacun s'accordant que 5 millimètres de jeu entre les lais de papier peint ne sont pas acceptables !

Que dire des conditions de sécurité de l'installation électrique laissée en plan pendant plusieurs jours ? Avec la présence d'enfants cela confine à l'irresponsabilité absolue.
Il y a quelques semaines il n'a également dérangé personne de la laisser quatre jours sans chauffage ni eau chaude.

Je suis pour ma part actuellement au chômage et en phase de création d'entreprise. Mon activité s’exerçant sur Internet cela signifie que je passe une grande partie du temps chez moi à travailler sur écran. Dans de telles conditions je n'ose imaginer ce que vous allez me faire vivre et subir, ni combien de temps et avec quelles conséquences. Sans compter tout simplement mes conditions de vie au quotidien pendant toute la durée de votre intervention.


Puisque vous êtes si bien au fait de vos droits vous voudrez bien pour le 12 mars vous doter d'une décision de justice m'enjoignant de vous ouvrir la porte et de prévoir la présence des forces de l'ordre pour la faire appliquer. Vous n'entrerez chez moi qu'à ces conditions et je vous promets à cette occasion quelques témoins de choix.

Votre attitude, faite de mépris, d'indifférence, d'insensibilité et d'incompétence est proprement inqualifiable. Vous vous comportez sur ce chantier sans considération aucune de la vie des gens habitant à cette adresse.

...

 

Suivra bien sûr une formule de politesse car il faut malgrè tout rester courtois !

 

Des désagréments liés à des travaux tout le monde peut comprendre et consentir à des efforts. Quelques jours, quelques semaines, un peu de bruit, de poussière ça et là, il faut bien que les choses se fassent ...

Là les bornes sont dépassées.

Même s'il n'en porte plus le nom Opus 67 reste un office HLM, considérant ses clients comme du bétail à parquer dont il estime pouvoir disposer selon son bon vouloir. Nous sommes manifestement tous des cas sociaux en puissance, corvéables, malléables, incultes et stupides, devant sans doute nous estimer heureux qu'on nous "donne" un logement.

Les guillemets s'imposent car depuis notre rachat les loyers ne sont toujours pas aux normes HLM. Il faudra attendre pour cela la fin des travaux et leur validation avant une mise en conformité ! Un gars de chez Opus 67 nous a très bien expliqué cela. Je n'ai toujours rien compris, sinon qu'il nous prenait vraiment pour des cons !

 

Actualisé le 8 janvier 2012 

 

Opus 67 et le respect de la loi

OPUS 67 Bas rhin (opus67)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by hopla - dans opus 67
commenter cet article

commentaires