Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de hopla
  • Le blog de hopla
  • : Hopla ? Os plat. Au plat. O plats. Hop là ... je ne sais pas encore. Le saura t-on un jour ? En attendant bonne visite ...
  • Contact
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 07:54

Non, ce film ne vient pas de sortir. Il date de 1968 ; ce qui ne vous rajeunit pas vous en conviendrez. Comment ça moi aussi ?

Je ne l'avais en tous cas jamais vu et je l'ai découvert avec beaucoup de plaisir.

On le trouve sur Youtube en plusieurs parties. Vous pouvez visionner le début ici et retrouver le reste en suivant les liens ...

 

bandebonnot.jpg

Partie 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

 

Si le film n'est pas désagréable à regarder, Philippe Fourastié, le réalisateur prend tout de même quelques libertés avec l'histoire. 

La fin notamment qui nous est proposée ne correspond pas à la réalité. Les pandores devront en effet s'y reprendre à deux fois pour définitivement faire taire la bande à Bonnot.

Le premier acte a lieu le 28 avril 1912 dans un garage de Choisy-le-roi appartenant à un certain Dubois qui sera abattu dès l'arrivée de la police. Jules Bonnot y soutiendra seul un siège de plusieurs heures avant d'être arrêté, mortellement blessé, et de mourir un peu plus tard à l'hôtel dieu.

C'est le 14 mai à Nogent sur Marne que se joue le dernier acte. Les deux derniers complices de Bonnot, Garnier et Valet  y résisteront près de 9 heures avant d'être abattus.

 

Voici un reportage d'époque sur le siège de Choisy ...

 

 

bonnot1.jpg bonnot2.jpg
Autour du Taxi emportant Jules Bonnot vers l'Hotel Dieu ... La charette utilisée pour s'approcher du bâtiment afin de le dynamiter ...

 

Et puisqu'en France tout finit par des chansons ...

Partager cet article

Repost 0
Published by hopla
commenter cet article

commentaires

eliane 31/05/2010 20:41


Ha les mythes ! Je ne sais pas pourquoi, nous, le sexe faible avons toujours "un faible" pour les hommes dits "forts", les bandits....les Robins des Bois qui ne sont qu'une légende (dommage), les
Arsène Lupin et autres malandrins, et ne parlons pas "du légionnaire" qui m'a aimé toute une nuit ...dit elle ?
Pour un truand, s'appeler Bonnot, je trouve que cela ne le fait pas..Brutus aurait été plus convainquant...
Merci quand même Eric pour le sujet...cela colorera mes rêves cette nuit...
et une petite voix d'insister :
- et les gentils ?
à cela certaines de répondre :
- c'est bon pour les contes de fées....petite

allez, les filles, ne soyons pas vaches, et offrons leur, à tous, ces zommes, un énorme bisou
avant de finir sur la finale de Joe Dassin et en gaité
"...la bande à Bonnot...."