Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de hopla
  • Le blog de hopla
  • : Hopla ? Os plat. Au plat. O plats. Hop là ... je ne sais pas encore. Le saura t-on un jour ? En attendant bonne visite ...
  • Contact
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 12:54
bettancourt.jpg... je viens de croiser Gilren il chope les boules avec ton blog, je ne comprends pas trop tes motivations, tu as un fan club mec alors explique toi ?
vernissage ne t'énerve pas et ponds moi un article sur ton blog, je vais te faire chier jusqu'à la mort, parce que je t'aime bien alors fais pas iech.

J'ai des potes d'une infinie délicatesse vous ne trouvez pas !
Voilà ce qu'on appelle un message clair. Vous pouvez le retourner dans tous les sens ou consacrer vos prochaines vacances à en faire l'exégèse jusqu'aux virgules cela restera d'une absolue limpidité.
Pour la bonne compréhension de cette note sachez que iech se prononce yech , qu'il s'agit d'une forme dérivée de verlan et que l'auteur de ce message veut simplement signifier sans m'offenser ni risquer d'alourdir son propos par une inutile répétition qu'il souhaiterait que j'arrête de faire chier.
Là encore vous en conviendrez nulle équivoque ou ambiguité d'aucune sorte. Du brut, du rêche, du franc, du direct, du vrai ...
Mais l'essentiel n'est-ce pas est d'en avoir. Des potes je veux dire.
Quand on y regarde d'un peu près ce n'est pas si courant en ce très bas monde.

Seulement cet ami là est bien réel. Présent dans ma vie. S'il vous donne l'air de grogner un peu il n'est par ailleurs pas inquiet pour ma santé.
Mais les autres ?
Gilren par exemple dont l'avis de recherche  me touche autant qu'il me trouble.
Du virtuel au réel ai-je titré.
Si j'avais pensé une seconde que mon absence virtuelle puisse provoquer chez certains un sentiment réel d'inquiétude à mon égard j'aurais en effet envoyer un signe de vie.
Gilren parle d'infamie et même de crime. Sans doute force t-il un peu le trait mais je comprend ce qu'il veut dire.
Seulement nous ne sommes pas  dans la vraie vie et je n'ai jamais imaginé incarner en ces lieux une quelconque réalité auprès de qui que ce soit.
C'est là comme si mon avatar prenait soudain vie.

C'est étonnant savez vous cette histoire. De Gilren je me souviens par exemple d'un billet qu'il m'avait offert à un moment de ma vie ou je n'allais pas très bien. Le geste autant que les mots m'avaient beaucoup réconforté. Sans doute même un petit peu plus. C'était la main secourable d'un inconnu vers un autre inconnu dans la détresse.
En même temps cela ne fait pas de lui un ami car je ne sais rien de cet homme et nous n'avons jamais partagé une seule seconde de vie. Il s'incarne seulement à travers son blog et si j'éteins l'ordinateur ou cesse de fréquenter le web il n'existe plus.
Comment éprouver des sentiments, de l'affection ou de l'estime par exemple pour des êtres que l'on ne connait pas ? Comment s'intéresser, au delà de la lecture de leur blog, à la vie d'individus qui n'ont aucune réalité tangible dans la notre ?

Des blogs qui disparaissent sans préavis ou laissés soudain à l'abandon, j'en ai connu beaucoup. Au début cela me touchait ou m'affectait parfois. Puis j'en ai pris mon parti. Sans doute était-ce la règle du genre. Une liberté totale, une absence de contrat et de devoir. Chacun entrant et sortant de la danse selon sa convenance sans avoir à rendre compte de quoi que soit à qui que ce soit.
Il en est de même du côté du lectorat. Combien de lecteurs fidèles disparus sans un mot ou le moindre signe ? Étaient-ils fâchés, lassés, morts ? Allez savoir ! J'ai là aussi fini par relativiser l'idée de fan club et de fidélité de mes lecteurs.
En serait-il finalement autrement ?

Pour ce qui est des raisons de mon silence elles ne peuvent être totalement dites ici.
Parallèlement à certains évènements j'ai également commis une erreur, celle consistant à révéler à trop de gens que je fréquente dans la vie l'existence de ce blog.
Pensant aux un et aux autres j'ai alors commencé à pratiquer l'autocensure dans les sujets ou la manière de les traiter.
Les articles écrits et non publiés se sont accumulés et ont rapidement dépassés ceux que je mettais en ligne.
La tenue de ce blog devenait de ce fait un peu artificielle et m'apportait moins de plaisir.
Ceci ajouté à cela j'ai fini par me retrouver complètement bloqué, ne trouvant plus de sens à ce que je faisais.
Tenir un blog, vous le savez, cela prend du temps. La solde y est légère et l'état s'obstinant à refuser d'allouer une allocation compensatoire aux blogueurs, autant qu'on y prenne un peu son pied !
.
Maintenant que les faits pour une part à l'origine de mon absence ont perdu de leur actualité peut-être devrai-je arrêter de me prendre la tête et me reconcentrer sur le plaisir et l'envie d'écrire.
.
Voilà ô fidèles lecteurs.

Merci infiniment pour vos messages.

cierge.jpgCela n'a strictement rien à voir mais j'ai reçu ce matin par mail cette prière qui m'a beaucoup touché.
Alors avec moi mes frères si vous le voulez bien, prions ensemble

Cher Dieu
Je serai bref.
Cette année tu m'a pris mon chanteur préféré, Jean Ferrat.
Tu m'as pris mon acteur préféré, Bruno Cremer.
Également mon réalisateur préféré, Claude Chabrol.
Et finalement mon sportif préféré, Laurent Fignon.
Je désire simplement te rappeler que mon politicien préféré est Nicolas Sarkosy.

Amen

Et n'oubliez pas d'allumer un cierge, il parait que ça aide ...

Partager cet article

Repost 0
Published by hopla
commenter cet article

commentaires

Gilren 11/10/2010 21:59


Bon retour à la maison ! Rassurez-vous ! Je n’appartiens à aucune ligue de charité et ne milite pas davantage pour la défense des opprimés. Je ne m’interdis pas pour autant des coups de cœur
teintés il est vrai de surréalisme. Et oui ! Comment imaginer qu’on puisse interpeller le blogueur ou le blagueur inconnu qui a cessé d’émettre. ? Y a forcément du délire là-derrière mais on
connaît ou on suppose connaître la nature de la cible et l’on présume que l’on ne sera pas déçu. Réel ou virtuel ? Réel bien sûr même s’il n’y a pas la claque dans le dos pour le confirmer.
Derrière l’écrit, y a tout de même quelqu’un qui existe avec ses tripes. Et puis dans ce monde de brutes, ça mange pas de pain. Votre réaction est à la hauteur de mon audace ! J’avais eu en son
temps le même type d’ échange avec Pierre des Chambarands à qui j’adressais une lettre ouverte pour m’avoir perdu dans la nature avec son itinéraire. Je ne le connaissais pas davantage et il a joué
le jeu. Je suis toujours de loin ses aventures. Il y a Yves aussi que je ne connais pas davantage, mais on sent bien quelque complicité quand on échange depuis bientôt 4 ans nos commentaires sur
nos billets de bazar. C’est pas du virtuel tout ça ! J’allais oublier Wydryck ! Il semble jouer un rôle important dans ce scénario ? Mais bon ! Il faut que cette histoire garde sa part de mystère !
Allez ! Bon vent ! Porte- toi bien Eric et veille sur le petit !
(Cette histoire délirante aura probablement sa conclusion sur Amertume. A suivre …)
Passe le bonjour à la mémé et remercie la de sa gentillesse!