Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de hopla
  • Le blog de hopla
  • : Hopla ? Os plat. Au plat. O plats. Hop là ... je ne sais pas encore. Le saura t-on un jour ? En attendant bonne visite ...
  • Contact
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 23:02
8mai2010-1.jpgMalgré mon emploi du temps très surchargé (j'aime bien dire ça) je suis passé ce matin place de la République ou se déroulait en petite pompe (les grandes s'en étant sans doute allé cirer celles de Sarko à Colmar) et tout aussi petit comité, la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945 (sachant que la reddition teutonne a été signée la veille.)
.
«C'est quoi ce bordel ? » a demandé pas loin de moi une jeune fille  à un policier qui lui faisait signe à elle et son vélo de contourner la zone VIP.
Ce qui est d'abord et surtout choquant c'est son ignorance.
L'école est toujours obligatoire en France non ? Ou ai-je loupé un chapitre ?
Pour le reste et à écouter le préposé au discours je me suis moi aussi demandé s'il n'y avait pas là comme une sorte de bordel et de foutage de gueule à parader en héros et oublier l'air de rien que cette guerre la France l'avait d'abord perdue sans gloire en 1940 et que ni la Résistance et les FFI n'étaient nés  par la seule volonté et détermination Française.
Mais là ou je rejoins surtout la gamine dans l'idée de désordre c'est quand j'entend évoquer avec des accents lyriques le droit des peuples à la liberté.
Le 8 mai 1945 n'est en effet pas synonyme de festouille pour tout le monde ; à se rappeler si vous le voulez bien que ce jour là des foules algériennes, à Sétif et ailleurs, se sont fait massacrer par l'armée et la police Française parce que justement elles faisaient valoir leur droit à la liberté et à l'indépendance.
Deux poids deux mesures.
Comment ça il ne faut pas tout mélanger ?
 
Je vais même en rajouter une louche car ce matin je me suis pris une petite leçon d'histoire.
Pas très loin des flonflons officiels, devant la bibliothèque universitaire et le théâtre étaient campées ces quelques personnes, venues elles aussi célébrer à leur manière ce jour de Victoire.

8mai2010-3.jpg 8mai2010-4.jpg

Elles représentent l'association Thiaroye 44, crée en 2005 et qui est composée d'enfants et de petits enfants de ces hommes qui il y a plus de 65 ans se sont battus sous la bannière Française contre les armées Allemandes.
Et savez vous ce que demandent ces gens ? Simplement le même traitement que les anciens combattants Français, à la fois en terme de solde et de reconnaissance.
Des progrès sur le sujet ont été faits. Mais ce ne sont pas des avancées ou de nouvelles promesses qu'ils attendent, seulement la même égalité de traitement c'est tout.
Ah j'oubliais !
Thiaroye c'est aussi un petit village dans la banlieue de Dakar ou à l'aube du 1er décembre 1944 l'Armée Française s'est illustrée glorieusement et courageusement en tirant à vue sur quelques centaines de ces hommes qui au retour de la guerre en France  exigeaient seulement que l'administration tienne ses promesses et leur paye ce qu'elle leur devait. Il paraitrait que les gars commençaient à se montrer un peu impatients et un tantinet indisciplinés.
Insupportable en effet !
Quels ingrats ces tirailleurs quand on y pense. On leur offre l'honneur et la gloire de mourir pour une patrie qui n'est pas la leur et ils ne pensent en retour et remerciement qu'à nous réclamer du pognon.
Il sera dénombré une trentaine de morts et autant de blessés. Peut-être plus, allez savoir .... Quelle importance n'est-ce pas !
Un détail encore : Les troupes qui ont tiré n'ont pas participé aux combats en France.
Vous savez quoi, ça me fait gerber.
Vive la France !
 
Pour en savoir plus : Attention c'est du lourd ...
Il y a aussi un article du Monde daté du 10 avril 2010, réservé aux abonnés, sur l'histoire des pensions et leur cristallisation.
 
A voir également ce reportage :
.

Partager cet article

Repost 0
Published by hopla
commenter cet article

commentaires

Bibou 11/05/2010 09:33


Merci pour cette page de notre histoire que je ne connaissais pas.
Passé glorieux de notre pays.
Et que diront nos petits et arrières petits enfants pour les pages qui sont en cours d’écriture ? Vive la France ?
Moi aussi tout ça me fait vomir, gerber, dégueuler, dégobiller, débagouler … et pourtant, pourtant, je l’aime ce pays. Parfois, on se dit qu’il vaudrait mieux tout ignorer. «Bienheureux les simples
d’esprit!».


eliane 09/05/2010 21:01


il est bon que des personnes regardent les choses en face et nous ouvrent les yeux à notre tour - Bravo la France - Bravo l'humanité si c'est comme ça qu'on peut encore l'appeler - de quel ethnie
peut on encore se revendiquer lorsque l'on regarde tout ce qui se passe dans le monde - hier, aujourd'hui et demain .. quand ce n'est pas la nature elle même qui s'en mêle.
Cela nous interroge profondément sur nous même


wydryck 09/05/2010 18:44


si ce n'était que cela, tout irais très bien, on remettrais les choses en ordre.
malheureusement l'histoire se répète , nous venons de le constater evec l'identité nationale, non nous n'avons pas tous les mêmes droits suivant que etc etc.


acila 09/05/2010 10:21


Une personne très chère à côté de moi suite à la lecture de ton billet à voix haute me dit : "je suis bien content que ça le fasse gerber parce que du coup j'en ai un peu moins envie moi même car
je ne suis plus tout seul. J'ignorais qu'en France il y avait des personnes lucides sur le sujet (cette personne ne pratique pas le world wild web." Et elle termine par cette expression : "La
guerre, c'est des gens qui se battent et qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent mais qui ne se battent pas." Ne serait-ce au final qu'une histoire de pognon ?